Vins Gard

LA VITICULTURE BIOLOGIQUE

L'agriculture biologique est née dans les années 1920, de l'initiative de médecins, d'agriculteurs, d'agronomes et de consommateurs qui ont initié un mode alternatif de production agricole privilégiant le travail du sol, l'autonomie et le respect des grands équilibres naturels. Petit à petit les modes de pensée ont évolué et cette démarche marginale a acquis ses lettres de noblesse.

En 1980, les pouvoirs publics français reconnaissent officiellement l'agriculture biologique et une commission nationale est chargée de son organisation, de son développement et de son homologation.

Le règlement communautaire 2092/91 du 24 juin 1991 reprend en grande partie les principes et définitions des textes législatifs français pour les appliquer dans un premier temps aux productions végétales (donc à la viticulture) et, depuis le 24 août 2000, aux productions animales.
L'agriculture biologique est soucieuse du respect de l’environnement, des équilibres naturels et du bien-être animal.
L’agriculture biologique s’interdit l’utilisation des produits chimiques de synthèse (engrais, pesticides) ainsi que des OGM. Elle contribue ainsi largement à une meilleure santé de la terre et à la préservation des qualités de l’eau que nous buvons et de l’air que nous respirons.
L’agriculture biologique française est soumise à un socle réglementaire européen applicable par tous les Etats membres de l’Union, ainsi qu’à des dispositions réglementaires françaises supplémentaires.

Pour pouvoir utiliser la mention « biologique » ou « bio », en matière d’étiquetage, l’opérateur professionnel (producteur, transformateur, distributeur) doit obligatoirement notifier son activité auprès des pouvoirs publics et être soumis pour l’ensemble de son activité au contrôle payant d'un organisme certificateur indépendant.

Ces organismes sont au nombre de six en France : Aclave, Agrocert, Certipaq, Ecocert, Ulase et Qualité-France. Ils doivent répondre à des critères d'indépendance, d'impartialité, d'efficacité et de compétence. Ils sont eux-mêmes accrédités, agréés et contrôlés par les pouvoirs publics français.

Un identifiant reconnu : La marque AB
La marque AB est une marque collective de certification, d’usage volontaire et propriétée du ministère de l’agriculture. Elle identifie les produits d'origine agricole destinés à l'alimentation humaine qui respectent depuis le producteur la réglementation et le contrôle bio tels qu’ils sont appliqués en France, ainsi que de fortes exigences de traçabilité.

Les conditions d’usage de cette marque ainsi que son graphisme sont contrôlés sous la responsabilité du ministère de l’agriculture.

Si vous souhaitez plus d'informations sur l'agriculture biologique vous pouvez vous connecter sur le site: www.agencebio.org

Les publications similaires à cet article

  1. 22 Déc. 2015LES VINS DES SABLES1825 hits